Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 04:58

camarade.jpgPlongeons à corps perdu (c’est le cas de le dire), dans les méandres de la politique locale. Dans ce roman à clés, Serge Lesbre dresse la chronique des mystifications politiques du microcosme socialiste clermontois.

Antoine, le narrateur, ancien adjoint à la Culture, un Police Python 357 magnum en main, veut en finir. Flash-back. PSU en porte-voix, clarks aux pieds, LIP, le Larzac, toute l’histoire post-soixante-huitarde défile. Fin des années 70 : Antoine se pare des atours socio-démocrates et touche son premier mandat électif au PS. Le roman campe dès lors sur les années de fin de règne de la municipalité clermontoise, celles où la ville ne jouissait que d’une image vieillotte en France. Combats, tractations, c’est finalement un PS peu ragoûtant qu’il "balance", avec ses pratiques confuses et ses logiques de courant qui ne soutiennent que de féroces ambitions personnelles. Un tribalisme en somme, éclairant de bien singulière manière la vie politique à l’échelon local. Le tout émaillé de notations enracinées dans l’idéologie partouzarde des années 68, muant le roman en journal intime d’un faune libidineux traitant la Culture entre deux parties fines.

Au-delà des comptes effarants, saluons de belles intuitions, comme le syndrome Serge July : les fils de bonnes familles passant en masse au socialisme dans l’après-68, pour infiltrer la gauche française et assurer ainsi la pérennité du libéralisme. Savoureuse intuition : Strauss-Kahn en suppôt d’une droite inavouable, subjugué par le MEDEF. On sort tout de même de ce roman comme au retour d’une gueule de bois : un peu honteux. C’était ça, l’engagement de cette Gauche de Pouvoir ? Terrifiant de voir combien l’exigence démocratique y fut bafouée. Terrifiant de découvrir le propre de la gouvernance socialiste : un machiavélique système d’alliances destiné à liquider le peuple de gauche…

Antoine, le représentant historique de la gauche socialiste de Clermont sera finalement débarqué du radeau sans ménagement. Il finit pris de nausée, remettant à plus tard son suicide, ou plutôt le transformant en projet littéraire qu’il nous expose sans vergogne, nous délivrant le plan du roman qu’il projette d’écrire, celui-là même que nous venons de lire, comme si tout, en France, devait finir ainsi, dans une cure romanesque.

Reste à refonder la Gauche… Ce qui n’est pas une mince affaire, quand on découvre qu’au fond, le PS, ce n’est peut-être plus que cela : un appareil incapable de se situer politiquement. A quelques mois de la présidentielle, il y a de quoi s'inquiéter... --joël jégouzo--.



Serge Lesbre, Cours Camarade !, éd. La Galipote, Clermont-Ferrand, 338p., mai 2004, isbn 2-91525704-03.

Partager cet article

Repost 0
Published by texte critique - dans en lisant - en relisant
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Dimension du sens que nous sommes
  • La Dimension du sens que nous sommes
  • : "L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
  • Contact

Recherche

Catégories