Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 09:53

noirbis.jpgAlors qu’aujourd’hui je ne peux fuir l’exigence que ton souvenir m’impose, muré de nos continuelles débâcles, si les dieux n’ont d’autre fonction que de rendre visible la différence entre le chien et l’homme, quel sacrifice rendra justice à mon humanité de ne s’être point encore entredévorée ? Où donc m’as-tu donné rendez-vous, Marilou ? Ta chimère à la nage traverse mon regard. N’est-ce que cela désormais, m’entretenir avec toi ? Rien d’autre que ce récit où nous rejoindre, l’un et l’autre soudés par la magie du verbe en ce destin unique où le texte s’écrit. Rien, ton vide comme une place manquante, dans ce moment où ton image pourrait surgir. Mais non, rien, vraiment ! Ton être disposé ailleurs et moi qui œuvre à sa résurrection. Jamais plus rien : le Colosse, cette pierre funèbre de la Grèce antique, double rituel de ton corps disparu, marquant désormais sa masse manquante. –joël jégouzo--.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean-Paul 01/11/2010 13:24


Merci Joël... Une pensée pour Marilou qui mérite un si beau texte. Elle est présente à travers toi.


Jean-Paul 01/11/2010 11:52


Beau texte pour Marilou... Belle écriture! Je connais la suite. Un manuscrit qui devrait trouver un bon éditeur.


texte critique 01/11/2010 12:58



Cher Jean-Paul, tout en pensée avec toi, et les tiens, ceux dont tu me parlais en cette terre Corse, et cette autre depuis, qui ne t'es pas moins chère, contée à deux mains... La
mémoire de tout cela !



Présentation

  • : La Dimension du sens que nous sommes
  • : "L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
  • Contact

Recherche

Catégories