Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 10:27

bandoulier.jpgLe Nouveau monde, en un temps où il était vraiment un monde autre, nouveau, celui des mille destins possibles. Un monde du reste sans véritables commencements, où l’on pouvait fuir en paix ses trop discernables origines.

Un monde labile, traversé d’histoires et de cette fascinante incertitude des vies humaines. Roman picaresque, aux mille aventures entrecroisées, Le Bandoulier du Mississippi se soucie peu des époques, des contrées aussi bien que des nombreuses identités que la vie paraît devoir emprunter. Soldat, compositeur, trafiquant de cadavres, que peut-on saisir du passé qui fut le sien ? Quelle part reviendrait au détail ? Le passé n’est plus. Qu’en pouvons-nous établir ? Le rétablir alors, comme une sorte de malade dont le sort nous importerait encore ? Mais à quoi être sensible ? A quel signe de la main valider cette vie que l’on raconte ? Et balayant l’infime, ne faudrait-il donc consigner que ces grands événements dont on nous dit qu’ils forment l’essentiel de nos vies ? Du passé qui n’est plus, à l’avenir qui n’est rien, où peser l’instant des vies passées ? Tout près de mourir, le narrateur tente encore d’interroger le jeune homme qu’il fut, dont il n’ose affirmer qu’il était. Cela exista-t-il vraiment ? Il erre autour de ce fantôme : soi. Quelle énigme que ce qui fut. La vie est une surface, rien d’étonnant à ce que cette autobiographie paraisse relever des catégories de la géographie. Récit de vie ? De voyage plutôt, où jamais ne s’accomplit le retour promis, le grand bouclage du cycle de la vie. C’est là sa force : les territoires de l’imaginaire sont des espaces que nous arpentons pour faire retour à ce même point de néant où tout a commencé.—joël jégouzo--.

 

Le bandoulier du Mississippi, Alain Demouzon, éd. Fayard, coll. Alter ego, janv. 2001, 280p., 15 euros, isbn : 2213608180

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : La Dimension du sens que nous sommes
  • : "L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
  • Contact

Recherche

Catégories