Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 04:13

 

banderole.jpg"Pièce d’étoffe longue et étroite déplacée dans l’espace" (Larousse, 1874). De la bannière au bandeau, c’est toute l’histoire du renouvellement des formes de l’écriture qui nous est offerte dans cet essai. Une histoire populaire avant tout, qui doit tout à la rue, au fond le seul théâtre légitime du politique. Depuis plus d’un siècle, la banderole aura ainsi dit les fêtes, les luttes, les grèves, les insurrections. Outil de contestation, elle fut inventée par des prolétaires qui décidèrent de s’emparer de la ville, et de leur destin.

1905, la première révolution russe. Pour la première fois on observa la présence massive de banderoles. Faciles à bricoler, à transporter, elles devinrent vite l’objet central des soulèvements populaires. Symbole du groupe, du rassemblement, elles épousaient parfaitement la morphologie de la foule contestataire, articulant son grand corps frémissant pour lui assurer son unité. Son squelette, écrit Artières, qui en a étudié les moindres expressions, rappelant l’inventivité des suffragettes, ou la ténacité des étudiants américains du Summer Freedom de 1960, la brandissant comme l’étoffe des droits civiques. Sans oublier les plus émouvantes, les plus désespérées, ces banderoles des années 1970 qui fleurirent les toits des prisons de Toul ou de Nancy de leur terrible "On a faim", barbouillé au chocolat des cuisines pillées, faute de peinture. Un spectacle immédiatement déchiffrable. Qu’on se rappelle aussi plus près de nous la force des interventions d’Act up avec leurs banderoles du Gran Fury. Et si aujourd’hui la scène de cet objet s’est élargie à internet, modifiant l’espace de protestation, elles n’en conservent pas moins leur force.

  

 

La banderole : Histoire d'un objet politique, de Philippe Artières, éd. Autrement, coll. Leçon de choses, mars 2013, 160 pages, 15 euros, ISBN-13: 978-2746733343.

Partager cet article

Repost 0
Published by texte critique - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Dimension du sens que nous sommes
  • La Dimension du sens que nous sommes
  • : "L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
  • Contact

Recherche

Catégories