Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 08:22

cotta.jpgL’essai d’Alain Cotta n’est guère convaincant qui, à force de décrire l’oligarchie comme un principe "naturel" de tout Pouvoir en place, finit par ne plus savoir saisir les spécificités de la dérive que nous connaissons aujourd’hui. En outre, à trop vouloir faire de l’oligarchie un mode naturel de gouvernement, on finit par ne plus comprendre les exigences des démocraties, la perspective historique adoptée finissant par justifier un mode d’oppression transformé en fatalité de l’Histoire… Perspective des plus hasardeuses, qui ramène sur le même plan les événements dictatoriaux et les longues durées monarchiques, embrassant dans un même système d’interprétation des temporalités historiques très éloignées, voire des cultures, de Gengis Khan aux Etats-Unis d’Amérique du Nord… Le tout arrange une mise à plat anhistorique transformant laborieusement le modèle oligarchique en grille d’interprétation de l’Histoire…

L’ouvrage peine de fait à nous dire où il veut en venir, affirmant d’un côté que finalement nous assistons à une démocratisation relative de la très grande richesse (il y a plus de riches qu’il n’y en avait il y a cinquante ans), et de l’autre que les inégalités n’ont jamais été aussi fortes aujourd’hui.

Et c’est certainement le plus intéressant de l’ouvrage, que de réaliser, chiffres à l’appui, que depuis les années 2000, la croissance des inégalités dans le monde est sans précédent. Ralentie des années 20 aux années 70, grâce à des engagements politiques forts, sous l’impulsion de l’idéologie néolibérale et l’abandon des formes radicales de luttes, les inégalités non seulement se sont largement diffusées, mais n’ont jamais connu une aussi belle embellie. L’autre intérêt du livre est de montrer que cette crise qui plonge des pays entiers dans la misère a pour origine 5 familles américaines décidées à engranger des profits colossaux… Pour le reste, l’essai se fait attendre qui démontera méticuleusement le récent complot néolibéral initié contre les Peuples du monde avec la complicité d’une Gauche de Pouvoir stipendiée.--joël jégouzo--.

 

Le règne des oligarchies, de Alain Cotta, éd. Plon, 27 janvier 2011, 212 pages, 18 euros, ean : 9782259212885.

Partager cet article

Repost 0
Published by texte critique - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Dimension du sens que nous sommes
  • La Dimension du sens que nous sommes
  • : "L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
  • Contact

Recherche

Catégories