Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 04:47

Seul l’espace mondial où se déploient la diversité des identités autorise la formation et l’expression des différences.
L’essai de Jean-Loup Amselle fut un livre fort – et agréable à lire. Celui-ci, plutôt que son dernier, versant dans une approche passablement suspecte.
Un ouvrage ouvrant puissamment la réflexion pour tracer de nouveaux horizons au contexte d'énonciation des identités culturelles.
Tout à la fois enquête de terrain, réflexion d’un anthropologue sur les fondements de sa science, il dépassait de beaucoup son cadre intellectuel pour informer tout autant la réflexion politique (qui en a toujours aussi grandement besoin) que culturelle. Sans doute parce qu’en lui s’affirmait une volonté programmatique.
En filant en effet une métaphore nouvelle pour parler des cultures, il ne cherchait rien moins qu’à nous aider à construire une vision neuve de l’avenir des différences culturelles et nous arrachait à l’image d’un monde qui aurait été le produit de «mélanges» de cultures, vues chacune comme un univers étanche, clos sur lui-même et séparé des autres.
Là où, d’ordinaire, la métaphore du métissage maintenait notre vision des cultures dans une dimension racialiste, Amselle affirmait l’idée radicale d’une co-présence originaire des différentes cultures. Et postulait l’idée salvatrice de l’ouverture en réalité originelle à l’autre de toute culture. Ce faisant, il construisait rien moins que des interculturalités à l'intérieur desquelles chaque culture inscrivait son domaine de définition. Pas de Culture sans cultures, et inversement. Amselle ne cessait de dénoncer cette situation de guerre larvée entre les cultures dans laquelle nous nous trouvions. Et, encore une fois, combattant avec force l’idée d’une pureté originaire des cultures, il montrait en quoi l’universalisme est le moyen privilégié d’expression des différences culturelles.


Branchements, Anthropologie de l’universalité des cultures de Jean-Loup Amselle, éd. Flammarion, janvier 2001, 266p, , ISBN : 2082125475

Partager cet article

Repost 0
Published by texte critique - dans essais
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Dimension du sens que nous sommes
  • La Dimension du sens que nous sommes
  • : "L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
  • Contact

Recherche

Catégories