Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 15:48

déplorationMon frère est mort le lundi 11 février 2013.

Je suis parti en Toscane,

porter son deuil.

La Toscane est une belle terre,

à vrai dire,

pour arpenter les territoires de ce qu'il reste, d'être.

 

 

 

 

 

 

 

image : Giotto, chapelle Scrovegni, déploration, détail. 

Partager cet article

Repost 0
Published by texte critique
commenter cet article

commentaires

non indispensable 24/02/2013 17:37

Monsieur,
Je ne vous connais pas. J'ai connu votre blog par le texte que vous avez écrit sur Voyage en Inde de Gonçalo M. Tavares. Puis j'ai lu celui consacré à Tigre(s?) de papier d'Oliver Rolin, qui m'a
convaincue de poursuivre mes lectures erratiques. Ce que vous dites de Tarkovski m'a décidée à vous envoyer un commentaire, non pas pour commenter, mais pour vous dire merci d'être le lecteur que
vous êtes. Bien sûr, que vous ayez écrit sur Léon Werth, Gianni Clerici ou Goliarda Sapienza m'a touchée et émue, pourtant ce que je souhaite vous dire c'est qu'une tentative comme celle des
éditions Viviane Hamy est soutendue par l'assurance qu'elles vous trouveront, vous et ceux qui vous rejoignent dans une quête semblable, au bout du chemin que constitue la publication d'un livre.

texte critique 08/03/2013 11:16



Chère inconnue, merci pour vos encouragements, envoyés en commentaire de ce court message (déploration), qui fait signe au néant. J'y suis encore, à tenter de mettre à jour les leviers qui me
permettront de poursuivre seul cette histoire dont releva mon frère, et tenter par delà cette effarante dissymétrie où il ne parle plus, de refonder une langue qui saurait le porter
encore, C'est une quête au fond très peu étrangère à celle que vous pointez, où éprouver la langue d'un autre. Vous évoquez les éditions Viviane Hamy, que vous défendez avec conviction dans
ce projet où je vous rejoins volontiers. J'en aime assez la ligne éditoriale, oui. Disant cela, je pense à Léon Werth que Viviane Hamy nous a permis de redécouvrir. Je comprends ce que vous
me dites et me réjouis de cette exigence. Qui me rappelle celle inscrite un jour sur un tout petit bout de papier que Maurice Blanchot avait fait porter à la Sorbonne où nous rendions un hommage
à Lévinas qui venait de disparaître : "soyez mes répondants". C'est un peu comme cela qu'il faut s'avancer, autant dans ce deuil que je porte, que vers les textes ambitieux qui se publient.
J'essaie en tout cas, de me conformer à cette exigence bienveillante d'être l'un de ces répondants. jJ



Présentation

  • : La Dimension du sens que nous sommes
  • La Dimension du sens que nous sommes
  • : "L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
  • Contact

Recherche

Catégories