Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 avril 2020 6 18 /04 /avril /2020 12:00

Tchernobyl est en feu. Maîtrisé, nous dit-on. Mais un feu qui a de nouveau libéré et diffusé sur toute l'Europe ses particules radioactives... Aujourd'hui encore, des années après l'accident de 1986, la radioactivité est d'un niveau identique à celui qu'il était en 86 autour de la centrale... Les catastrophes nucléaires ne sont jamais ni circonscrites à un lieu, ni à une époque. Fukushima : un tiers des océans pollués. Quid du nucléaire en France ? Dans le parc le plus vieux du monde mais, tente-t-on de nous convaincre, le plus sécurisé au monde... C'est bien connu : les catastrophes n'arrivent qu'aux autres. Mais la Parisienne Libérée en relève huit au total, dont deux en France, passées sous silence il y a bien des années, tandis qu'on exhibait partout le Rapport Rasmussen affirmant que la probabilité d'une catastrophe majeure dans le nucléaire mondial était de 1 fusion non contrôlée tous les 17 000 ans... On serait donc statistiquement paré pour les 136 000 prochaines années... Soyons sérieux. Mais les états ne le sont jamais en ce qui concerne le nucléaire, la France moins que les autres, qui continuent d'affirmer que le nucléaire c'est l'avenir, quand son parc non seulement date des années 1970 mais, mieux : a été conçu dans les années 50... Sauf l'EPR, conçu... dans les années 90 -et dont personne ne veut plus dans le monde, tant son coût est faramineux. Faramineux toujours, le coût d'entretien de ce parc qui tombe en ruine et dont nous savons qu'à très brève échéance il va falloir nous en débarrasser... Comment ? Nul n'en sait rien : la France, qui a développé le parc nucléaire le plus imposant au monde, a fini par voir partir à la retraite ou a licencié tous ceux qui avaient développé une expertise à ce sujet... Si bien que pour le démantèlement de ce parc en ruine, nous allons devoir payer des experts étrangers... Et vite : le nombre d'incidents relatés par la Parisienne Libérée, discrètement avoués par EDF, est colossal : quasiment tous les jours. Et tous les trois mois nous passons de justesse à côté d'un accident majeur... Tout cela à cause de l'entêtement d'EDF et de quelques technocrates débiles qui n'ont rien trouvé de mieux que d'affirmer que pour garder notre indépendance énergétique il fallait continuer de rapiécer (littéralement, on en est là), les centrales nucléaires françaises... La transition écologique, c'est pas pour demain ! Non plus qu'un authentique débat sur le sujet. Du reste, dès ses origines, le nucléaire s'est soustrait à toute décision démocratique. La création du Haut Commissariat à l'Energie Atomique (le CEA), ne fut l'objet que d'une ordonnance (n°45-2563). En 1974, pareillement, Pompidou décida des grands chantiers de construction de ce fameux parc, vieux dès la naissance dans sa conception. Pourtant les solutions existent, qu'explore la Parisienne Libérée. Nombreuses. D'alternatives durables à cette combustion imbécile -les centrales ne sont à la vérité que de grosses bouilloires... Alternatives égrenées dans son ouvrage avec une intelligence folle. Comme ses journaux télévisés rythmés, dont il est dommage qu'elle y ait y mis fin. On la regrette !

Le Nucléaire c'est fini, La Parisienne Libérée, éditions La Fabrique, décembre 2019, 224 pages, 13 euros, ean : 9782358721875.

https://www.youtube.com/user/lilas14

https://www.youtube.com/watch?v=BhcHVGclVUk

 

Partager cet article

Repost0

commentaires