Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2019 2 01 /10 /octobre /2019 08:25

«Nous sommes au cœur d’une bataille dans laquelle la rage s’intensifie. Le futur de l’humanité dépend de cette bataille».

«Nous», mais «eux» également, nous rappelle John Holloway : les nantis, les 1%, les ultra riches et leurs sbires, leurs milices, leurs hordes. Une rage meurtrière dont on  mesure en France les effets à coups de LBD, de mains arrachées, de gueules cassées, de vies brisées. Une rage démentielle. «Une bataille de rages est en cours», la leur et la nôtre. La nôtre face à l’obscénité des inégalités, la violence des discriminations raciales, la violence de la destruction accélérée de la planète. Mais la nôtre ne peut faire oublier la leur : «Nous subissons (jour après jour) les offensives constantes d’un système prêt à tuer», qui tue déjà : Steve, Rémi Fraisse, Zineb Redouane… Leur rage a tué des millions de gens déjà, partout dans le monde. Elle a rallumé le vieux flambeau nazi. Une rage qui signe la contre-attaque du Capital après les vagues d’indignations des peuples en 2011. Une rage qui fut contrainte dans ces années-là d’atténuer les effets de la crise de 2008, parce que les puissants n’étaient pas prêts à nous affronter. Une rage qui a d’abord éprouvé sa force dans ce laboratoire du tragique que fut la Grèce. En Grèce «le rugissement des maîtres s’est fait entendre». Une guerre contre le Peuple y fut déclarée, avec la complicité de la social-démocratie, des socialistes, des centristes, toujours les mêmes, de Weimar à Hollande, prêts à nous jeter dans les bras du Capitalisme Totalitaire. Libérant le racisme, l’intolérance, pillant ce vieux fonds pourris de la politique pour y exhumer les antiques idées de l’extrême droite, encouragés par les médias à la solde des puissants, la classe politique à la solde des puissants, les syndicats à la solde des puissants, les intellectuels à la solde des puissants, les universitaires à la solde des puissants. Les intellectuels, oui, ou ce qu’il en reste, qui se complaisent partout à agiter l’ombre de la raison comme antithèse à notre rage, pour l’étouffer. Des universitaires qui agitent le minable bougeoir de leur rationalité déférente pour contrer cette rage légitime, la rationalité chétive que fustigeait Marcuse, la raison instrumentale que dénonçait Adorno, qui n’est en réalité que l’expression d’une réalité sociale obscène, d’une représentation de l’histoire où nous n’existons pas. Partout ces intellectuels ont avancé les pions des grands patrons : Trump, Johnson, Macron, Orban. Partout les grands patrons ont clopiné leurs calculs qui nous promettent Marion Maréchal Le Pen désormais, légitimée par une presse véreuse et une poignée d’intellectuels gourds. Et partout on ils ont brandi leur Dette qui nous mènera de l’enfermement à la tombe. Ne faisons pas l’autruche, le bras de fer engagé est terrible et nous ne savons pas si nous le gagnerons. Mais une chose est sûre : sans l’effort de tous, ils ont gagné déjà !

John Holloway, la rage contre le règne de l’argent, édition Libertalia, septembre 2019, traduit de l’anglais par Julien Bordier, 76 pages, 5 euros, ean : 9782377291045.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : La Dimension du sens que nous sommes
  • : "L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
  • Contact

Recherche

Catégories