Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2018 1 10 /09 /septembre /2018 10:33

Une histoire de pont. Qui s’effondre. Aux States. Pas en Italie. Et au Canada. Mais aux Etats-Unis d’abord, en décembre 1967. Le pont de Point Pleasant. Il pleuvait ce jour-là. Le pont était encombré. Dans une voiture, une famille : la mère, le père et trois garçons. Un grand bruit de ferrure qui lâche et puis le pont s’écroule, précipitant dans le fleuve à des dizaines de mètres plus bas une centaine de véhicules. Dont celui de cette famille. Qui tombe et sombre sous l’eau. Sous la pression, impossible de casser les vitres. Le père a la présence d’esprit d’attendre, de donner les consignes et d’ouvrir manuellement la vitre avant pour se libérer de cette pression. L’eau s’engouffre. « On s’en sortira tous ». Un seul survit : Jack Irons. Ellipse. On le retrouve adulte, ingénieur des ponts et chaussées. Il construit des ponts. Les détruit aussi. Ce jour-là, il traverse le pont de la Confédération, au Canada. Treize kilomètres à trente mètres au-dessus des glaces du grand Nord. En taxi. Un pont jamais fini, qui s’écroule. Son taxi a pu s’arrêter, pas la voiture qui les suivait, qui fonce dans le vide. La police enquête. Une jeune inspectrice qui a aussi un casse au camion bélier à gérer dans son secteur. Le pont. Les soupçons se portent sur la société qui l’a bâti, à l’économie, comme toujours. Comme partout dans le monde. Ne fermons pas les yeux : ces sociétés n’entretiennent plus les ouvrages et partout dans le monde des milliers de ponts sont appelés à s’effondrer. Le dénouement sera féroce, inattendu. Le personnage central, chargé, solitaire, baroudeur, portant toujours sur ses épaules les stigmates de la tragédie vécue enfant, séduit. La narration est traitée en ellipse, en silence, en cases fortes au dessin sans appel, laissant assez de blanc entre les temps du récit pour laisser le lecteur éprouver sa lecture.

Irons, 1/ Ingénieur Conseil, dessins de Luc Brahy, scénario de Tristan Roulot, couleurs de Hugo Francis, Le Lombard, collection troisième vague, avril 2018, 56 pages, 12,45 euros, 9782803671847.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : La Dimension du sens que nous sommes
  • : "L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
  • Contact

Recherche

Catégories