Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 06:55

Un soir de demi-brume, un petit garçon de cinq ans est écrasé par un chauffard qui prend la fuite aussitôt. Et puis plus rien. Quelques secondes. Tout a basculé et rien. Pas un indice. Rien. Jenna à tout jamais jetée à ses propres pieds. Terrassée. Submergée nuit après nuit. Mais pas la moindre piste. Ray Stevens, en charge de l’enquête, ne trouve rien. Jenna s’enfuie alors. Loin. Au Pays de Galles. Mais un an plus tard, Kate, inspectrice à la crim’, ré-ouvre l’enquête. Choc. Le rythme change, les surprises abondent, brutales. Vous ouvrent les yeux de force. Affolent. A la fluidité de la plume succède le halètement de l’intrigue. L’auteure sait de quoi il retourne, qui a été douze ans dans la police. Tout sonne juste. Et lourd. S’assombrissant de page en page… Jusqu’à l’insupportable. Porté à deux voix dans cette lecture cette fois encore parfaitement pensée. Joséphine de Renesse incarnant à merveille son personnage, d’une voix moins douloureuse que plaintive, pleine cependant d’une haine farouche qui perce parfois en une hargne déstabilisatrice. A elle seule, elle ébranle le texte et ses brutalités vous tombent dessus sans crier gare, augurant une grande incertitude quant aux convictions que vous auriez pu nourrir à l’égard du roman...

Te laisser partir, Clare Mackintosh, éditions Audiolib, traduit de l'anglais par Mathieu Bathol, lu par Joséphine de Renesse et Philippe Résimont, août 2017,1 CD MP3, ruée d'écoute : 11h36, prix : 23.90 euros, ean : 9782367624334.

Partager cet article

Repost 0
Published by joël jégouzo - dans en lisant - en relisant
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Dimension du sens que nous sommes
  • La Dimension du sens que nous sommes
  • : "L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
  • Contact

Recherche

Catégories