Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 09:45

Les hommes politiques français sont des veaux. Pour paraphraser de Gaulle. Pas les français, contrairement à ce que prétendait ce dernier, dans leur exigence de transparence qu’une Mame vilipende avec tout le mépris dont est capable un élu aux abois, après en avoir elle-même rappelé l’impératif, mais appliqué aux classes modestes et pauvres bien sûr… Fraudes à la sécu, fraudes aux RSA, quand des milliards sont détournés jour après jour des comptes de la Nation pour satisfaire la suffisance d’une poignée de nantis. Mame comme Fillon, comme Valls, comme Marine… Allez, réalisons, dans l’ordre : Hollande ? Aux abonnés absents. Il squatte l’Elysée. Une première dans notre histoire : président vacant de la Vème décidément aussi peu ragoûtante que ne l’étaient ces pseudos Républiques qui l’ont précédée et qui ont toutes agonisées dans le déshonneur. Hollande ? Un président fictif, accroché à une fonction que son obstination ridiculise. Valls ? L’homme du 49.3 débarqué par les siens. Mais toujours en lice. Son gouvernement ? Toujours aux affaires. Jusqu’au bout accroché à ses prébendes. Ministres sans vergogne godillant une Loi que leur candidat se promet d’abroger ! Une première là encore, dans l’histoire républicaine ! Comme si de rien n’était, ils décrètent, égrènent article après article leur acharnement à détruire la Nation qui les a portés au Pouvoir sur un autre projet, en attendant d’afficher demain leurs nouveaux mensonges. Décidément, cette Vème est bien nauséabonde… Hamon ? Il jure de tourner la page de l’épisode sinistre en reconduisant aux mêmes postes les mêmes sinistres faquins ! Quelle farce ! Fillon, le candidat de l’autre droite ? N’en parlons même plus : sa femme vient de lui asséner le coup de grâce. Les rats quittent son navire. L’homme du discours moral se réveille K.O., étendu net par la force de frappe de son bien peu de moralité. Marine ? La taiseuse de l’affaire Fillon, la fille du château, empêtrée elle-même dans ses propres affaires financières douteuses… Penchée au-dessus de la même soupe, il lui reste encore à vomir sa bile raciste pour espérer faire la différence. Macron ? La baudruche des patrons en chasse de dividendes… Quel spectacle ! Tous accrochés à leur cassette... Ces gros sous qu’il faut dissimuler à présent. Tous occupés à inventer de nouveaux écrans de fumée, ces longs discours baveux sur l’état de la France, sur la nécessité d’introduire plus de morale dans la vie politique, dans la vie sociale, dans la vie économique… Sur la nécessité de faire rendre gorge à cette France d’en bas qu’ils méprisent tant ! A ces nantis de la Sécu, du RSA, du chômage… Les hommes politiques français sont des veaux qui voudraient nous conduire gentiment à l’abattoir. Des irresponsables qui ont déserté les seuls vrais chantiers qu’ils auraient dû ouvrir contre la misère sociale, la misère économique, la misère politique, la catastrophe écologique, contre cette précarité immonde dans laquelle ils ont précipités des millions de leurs compatriotes ! Leur violence est inouïe. Leur arrogance sans borne. Leur duperie totale. L’affaire Fillon en témoigne. Tout comme en témoigne cette «révolution» que nous promet Macron : le déchirement final de la Nation française dans l’abandon des populations exténuées ! Comment survivre à cette carte de l’oppression inique dessinée par nos Inquisiteurs ? Comment survivre à ce désastre ? Les veaux qu’ils sont ne voient même pas qu’un vent se lève, qu’une exigence se fait jour. Armés de leurs médias ils croient pouvoir surfer longtemps encore sur cette colère…

Partager cet article

Repost 0
Published by joël jégouzo - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : DU TEXTE AU TEXTE
  • DU TEXTE AU TEXTE
  • : "L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
  • Contact

Recherche

Catégories