Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 08:55
Front Républicain : le piège électoral est en place…

Les régionales sont derrière nous. Que faire ? Tout le monde a perdu. Sauf Hollande. Que faire ? Surtout rien. Poursuivre la droitisation de la société française. Contraindre les français au vote de résignation. Tarir toute velléité de choix politique. Tout le monde a perdu, sauf Hollande. Qui a bien manœuvré. Tuant la droite grâce au campement de Valls établi sur les terres du Front National, tuant la Gauche qui ne représente plus rien sur le plan électoral –elle vient de perdre plus de la moitié de ses voix!- et grâce au sursaut républicain, tuant toute vie politique saine pour se maintenir au pouvoir contre vents et marées. Quelle est la finalité de la politique ? Prendre et conserver le pouvoir. Tout le reste est littérature… Hollande l’a bien compris, qui poursuit, seul, son aventure politicienne. Délestant au passage la République de son peuple souverain, muselant, et pour longtemps, la société civile. Hollande a gagné. Sans programme, sinon celui du MEDEF. Sans vision. A quoi bon quand des éléments de langage suffisent à s’assurer une part raisonnable du marché politique ? Le piège est bien en place : en 2017, il faudra choisir entre Marine Le Pen et lui. Ou bien un autre, de droite, si celle-ci parvient à refaire surface. Pourquoi pas Estrosi ? Les français sont prêts à voter Estrosi pour faire barrage au Front National. Peu importe donc le futur candidat du Front Républicain, Hollande aura fait son job : défaire la souveraineté populaire, sauver les meubles d’une République insalubre. La victoire est amère. Le Front National, plus que jamais, dicte sa loi à la classe politico-médiatique : à droite, toute. Plus encore, s’il est possible. A mort les pauvres, à mort les immigrés, à mort les rroms, à mort le peuple français. Hollande a tué toute vie politique en France. Tout espoir de changement. Et après avoir trahi toutes les valeurs de la Gauche, il s’apprête à les trahir mieux encore. De phrases creuses en phrases creuses, l’indignité politique est à son comble en France. Seule lueur d’espoir : au premier tour, plus de 23 millions de français ont refusé cette mascarade.

Partager cet article

Repost 0
Published by joël jégouzo - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Dimension du sens que nous sommes
  • La Dimension du sens que nous sommes
  • : "L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
  • Contact

Recherche

Catégories