Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 07:10
La Chanson pour Sony, Ahmed Kalouaz

To be in dire straits… Vichy, un des meilleurs bassins d’aviron au monde. Mais sur la route de l’entraînement : un mendiant, ex-taulard qui a pris quatre mois de prison ferme pour avoir pillé un tronc d’église. Notre monde… Ancien boxeur poids lourd, il faillit être champion d’Europe. L’ado qui l’écoute et raconte l’histoire, de retour chez lui, cherche sur internet, tombe sur Sonny Liston, Mohamed Ali, Foreman… Il visionne des combats, s’arrête sur une chanson de Mark Knopfer : Song for Sonny Liston. Juste cela, l‘ex-boxeur mendiant toujours à sa place dans la rue. Et tourne la page d’une nouvelle qui évoque l’alpinisme. Chambéry, Grenoble, Gary Hemming, qui avait ouvert des voies dans le massif du Mont-Blanc. Giono dans la nouvelle suivante, le Trièves où il vécut. La chasse à l’arc cette fois, où l’important «est de faire corps avec la cible». Gino le Pieux ensuite : le vélo, avec ses drôles d’endroits pour mourir : comme au mont Ventoux, «sous le regard tout en beauté des montagnes». Gino Bartali donc, champion italien, le Tour de France 1938 et Gino si exemplaire dans son opposition à Mussolini. Emprisonné 45 jours, suspendu de compétition, ne cessant de parcourir, seul, l’Italie à vélo pendant la guerre. De Florence à Assise, poussant jusqu’à Gênes où un homme lui remettait de l’argent qu’il rapportait à Rome pour sauver des familles juives à la barbe des fascistes. Gino sauva 800 juifs, avant de gagner le Tour de France en 1948. Quelles valeurs le sport véhicule ? L’humilité, le courage, la persévérance… Peut-être dans ce petit pas de côté que, nouvelle après nouvelle, l’auteur construit. Ce petit pas de côté qui est le propre de tous les champions qu’il évoque, et dont on ne sait rien, partis qu’ils sont, souvent, sans laisser derrière eux aucune de ces traces que les peoples d’aujourd’hui ne cessent de peaufiner dans leur sillage. Celles de ce recueil somptueux qui vient se clore sur le final miraculeux des J.O. de 1968 et son podium hallucinant qui vit Smith et Carlos brandir chacun, têtes baissées, un poing ganté de noir à la face du monde ébahi.

La Chanson pour Sony et autres nouvelles sportives, Ahmed Kalouaz, Le Rouergue, DoAdo, 1er avril 2015, 74 pages, 8,70 euros, ISBN-13: 978-2812608551.

Partager cet article

Repost 0
Published by joël jégouzo - dans en lisant - en relisant
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Dimension du sens que nous sommes
  • La Dimension du sens que nous sommes
  • : "L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
  • Contact

Recherche

Catégories